Comment des groupes ciblés par des messages populistes d’extrême-droite négocient leur identés ?, par Umut Korkut

 Summary

"Comment des groupes ciblés par des messages populistes d’extrême-droite négocient leur identés ? : Une étude comparée dans cinq pays à l’aide d’une méthodologie" est une communication scientifique de Umut Korkut (Glasgow School for Business and Societey) effectuée dans le cadre de la journée d'étude "Démocratie et populisme : des liaisons dangereuses ?" organisée par le Centre de Recherche sur les Médiations, à Metz le 30 mai 2022.

La journée d’étude avait un double objectif, en discutant à la fois la pertinence même de la notion de populisme et en étudiant les modalités de son application dans différents contextes nationaux (France, Italie, Hongrie). Face à la variété des formes de populisme et à son utilisation devenue banalisée au sein du champ médiatique, le concept a ainsi pu être critiqué, affiné  ou affirmé. Que faire de cette catégorie d’analyse ? Faut-il l’abandonner dès lors qu’elle sert à qualifier des partis aussi différents que le Rassemblement National, les Insoumis, le Mouvement 5 Etoiles, la Ligue du Nord ou le Fidesz ? Doit-on y voir avant tout un style politique ?

Cette manifestation scientifique s’inscrit dans le cadre du projet collectif Demos qui étudie les diverses formes de populismes en France et en Europe, dans une  perspective comparée. Ce projet implique quinze universités et plusieurs dizaines de chercheur·es, coordonnés par l’Académie Hongroise des sciences. Son objectif est d’appréhender d’une façon aussi riche que possible les manifestations, les origines et les conséquences politiques et scientifiques des populismes en Europe.

Demos est une enquête qui multiplie les terrains d’étude et les espaces d’investigation. Sont par exemple étudiés les usages numériques des partis identifiés comme populistes ou encore  les rapports au populisme des citoyens, des élus et des journalistes. Par cette étude il s’agit de mieux comprendre les ressorts de la diffusion, des appréhensions et des pratiques populistes dans différents champs de l’espace social. Afin d’étudier ces mécanismes les chercheurs engagés dans le projet Demos mobilisent plusieurs techniques d’enquête : études de discours et de documents, entretiens semi-directifs, focus groups.

La journée d’études a été l’occasion de faire le point sur ce projet au moment de sa cloture.

Tags: analyses comparees europe ideaux politiques medias mediatisation

 Infos

 Downloads