[Séminaire ATILF] Grégory Miras : Construire un nouveau récit en didactique de la prononciation des langues dites "étrangères" : réflexions sociophonétiques autour de l'agentivité

Duration: 00:45:04
Number of views 72
Addition in a playlist 0
Number of favorites 0

Grégory Miras (ATILF / Université de Lorraine - CNRS | INSPE de Lorraine) : Construire un nouveau récit en didactique de la prononciation des langues dites "étrangères" : réflexions sociophonétiques autour de l'agentivité

 

Traditionnellement, la prononciation est considérée comme le « parent-pauvre », un objet « délaissé » ou encore le « cinderella » dans la littérature scientifique anglophone. Cette présentation s’attachera dans un premier temps à déconstruire cette représentation à travers une approche épistémologique de la didactique de la prononciation. Analyser cette situation conduira à déterminer un continuum de possibilité pour l’apprenant·e allant de : 1) l’imitation d’un modèle, 2) l’intelligibilité, la compréhensibilité et la fluence, 3) une agentivité sur l’accent. Partant de ce constat et des implications tant didactiques que pédagogiques de l’adoption majoritaire de l’une de ces voies, nous proposerons de prendre temporairement le chemin d’une médiation de la prononciation. Nous appuierons les grands principes de cette médiation sur une approche sociophonétique (Zimman, 2020) reconnaissant la place d’une agentivité (Al-Hoorie, 2014) des individus dans la construction d’un ego langagier (Guiora & Acton, 1979). En parallèle, les travaux sur la théorie des systèmes dynamiques (Verspoor, De Bot, & Lowie, 2011) et du translanguaging (García & Lin, 2017) nous permettront de mieux comprendre que les mélanges au sein du répertoire des individus sont normaux lors du développement langagier et que ce dernier est dynamique tout au long de la vie.

Nous nous appuierons sur les résultats de plusieurs études portant sur des terrains et convoquant des méthodologies différentes (analyse de discours télévisés, formation de formateur·rice·s, recherche-action, corpus d’articles scientifiques) dans le but de participer à une réflexion croisée permettant d’élargir le propos par rapport aux terrains convoqués. Les données permettent de confirmer que l’accent émerge bien d’une reconstruction et d’une co-construction au sein d’interactions écologiques. Aussi, chaque locuteur et chaque locutrice reconnu·e comme ayant un « accent » dispose d’un éventail de stratégies agentives lui permettant soit de tolérer cette situation soit de renverser la verticalité interactionnelle. Ces réflexions ouvrent sur l’intérêt de la mise en place d’une médiation de la prononciation en langues additionnelles (Miras, 2021a, 2021b).

 

Bibliographie

Al-Hoorie, A. H. (2014). 7. Human Agency: Does the Beach Ball Have Free Will? Dans Z. Dörnyei, P. D. MacIntyre, & A. Henry (Éds), Motivational Dynamics in Language Learning (pp. 55‑72). Bristol, Blue Ridge Summit: Multilingual Matters. https://doi.org/10.21832/9781783092574-009

García, O., & Lin, A. M. Y. (2017). Translanguaging in Bilingual Education. Dans O. García, A. M. Y. Lin, & S. May (Éds), Bilingual and Multilingual Education (pp. 117‑130). Cham: Springer International Publishing. https://doi.org/10.1007/978-3-319-02258-1_9

Guiora, A. Z., & Acton, W. R. (1979). Personality and language behavior: A restatement. Language Learning, 29(1), 193‑204. https://doi.org/10.1111/j.1467-1770.1979.tb01059.x

Miras, G. (2021a). Didactique de la prononciation en langues étrangères: De la correction à une médiation. Paris: Editions Didier.

Miras, G. (2021b). Didactique de la prononciation en langues étrangères: Une réconciliation transdisciplinaire à construire. French post-doctoral degree allowing to supervise PhD students. Université Sorbonne Nouvelle. Repéré à https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-03283517

Verspoor, M., De Bot, K., & Lowie, W. (Éds). (2011). A dynamic approach to second language development: Methods and techniques. Amsterdam; Philadelphia: John Benjamins Pub. Company.

Zimman, L. (2020). Sociophonetics. Dans J. Stanlaw (Éd.), The International Encyclopedia of Linguistic Anthropology (pp. 1‑5). (S.l.): American Cancer Society. https://doi.org/10.1002/9781118786093.iela0363

Tags: al-hoorie atilf cinderella didactique de la prononciation. l’apprenant epistemologie fluence gregory miras guiora intelligibilite langues etrangeres l’accent prononciation recit didactique sociophonetiques agentivite zimman

 Infos