20 ans de L-ATILF_Orientations scientifiques et fondements de la mise en place et de la structuration de l'ATILF - J-M.Pierrel

 Summary

Il y a 20 ans, l’ATILF est né de la volonté politique de rapprocher à Nancy, dans le domaine des Sciences du langage, les activités du CNRS regroupées alors au sein de la composante nancéienne de l’INaLF et celles de l’Université Nancy 2 représentées par l’équipe Landisco (Langue, Discours, Cognition).

Après un bref rappel des circonstances qui provoquèrent mon implication dans ce projet, je rappellerai les grandes orientations qui présidèrent à sa mise en place et qui posèrent les fondations de notre laboratoire tel qu’il est 20 ans après.

D’un point de vue scientifique, les travaux menés au sein des deux composantes fondatrices ont conduit à proposer comme thématique l’ « Analyse et [le] Traitement Informatique de la Langue Française » avec une structuration suivant trois axes – études synchroniques, études diachroniques et usages, modèles et traitements informatiques de la langue – préfiguration des quatre équipes actuelles – Lexique, Linguistique historique française et romane, Discours et Ressources –. Cinq ans plus tard, notre laboratoire s’enrichissait de la composante Didactique des langues et sociolinguistique (CRAPEL) et, plus récemment, l’arrivée de psycholinguistes enrichira l’équipe discours.

La seconde orientation forte fut, dès le départ, l’ouverture du laboratoire vers l’extérieur :

Ouverture scientifique au travers de projets coopératifs

régionaux, projet CPER ILD&ISTC (Ingénierie des Langues et des Documents & Information Scientifique, Technique et Culturelle) et Programme Pluri formations « Gestion et exploitation de ressources linguistiques » (ATILF – LORIA) ;

nationaux, projets de la fédération ILF et projets Technolangue TILT et EVALDA ;

internationaux, avec entre autres des implications dans les projets OLAC (Open Language Archives Community), INTERA (Integrated European language data Resource Area) et TEI (Text Encoding Initiative) sans oublier le programme franco-suisse autour du FEW.

Ouverture des données scientifiques informatisées accumulées au sein du laboratoire (TLFi, Frantext, rayon des dictionnaires entre autres). Préfiguration de ce qu’on appelle aujourd’hui la science ouverte, cette orientation, nouvelle à cette époque dans le champ des sciences du langage, est à l’origine des nombreuses ressources proposées aujourd’hui par le laboratoire et a conduit à la reconnaissance du CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : cnrtl.fr) puis à la définition, à la mise en place et au pilotage par le laboratoire de l’Equipex ORTOLANG (Open Resources and Tools for LANGuage : www.ortolang.fr).

En complément de ces aspects scientifiques, notre laboratoire s’est aussi construit au travers d’un véritable esprit de laboratoire grâce à la mise en place des « journées de rentrée » dont les premières datent de 2001, d’AG et de réunions régulières mais aussi grâce à une meilleure intégration et valorisation de tous, chercheurs, enseignants-chercheurs et ITA au sein du laboratoire et de ses instances.

Enfin n’oublions les efforts importants mis en œuvre pour l’amélioration de nos conditions de travail (travaux de remise aux normes du bâtiment CNRS, restructuration du centre de documentation et du FEW, consolidation des moyens informatiques du laboratoire) qui ont aussi contribué grandement au dynamisme du laboratoire.

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode