[Séminaire ATILF / Genre et Langage] Julie Abbou : Critique du genre et pratique des discours dans les brochures anarchistes

Duration: 00:46:06
Number of views 106
Addition in a playlist 4
Number of favorites 0

Les brochures anarchistes, en ligne et papier, commencent souvent par un exergue annonçant la volonté de « bousculer cette bonne vieille grammaire ». Et ce qui est à bousculer, c’est en premier lieu la règle du masculin générique, voire le système de genre en général. Il s’agit donc de prendre la langue comme lieu de lutte féministe.

Après un rappel sur les particularités linguistiques de la catégorie de genre et une courte description de ces pratiques, je m’intéresserai dans cette présentation aux lieux discursifs dans lesquels elles émergent. En effet, tant le support que sont les brochures que le paysage idéologique de l’anarchisme me semblent des conditions particulières à l’apparition de ces pratiques linguistiques subversives du genre.

D’abord car anarchisme et féminisme ont en commun une critique du pouvoir et de la domination. Ensuite, car les brochures constituent un espace discursif très fluide qui se prête volontiers à l’expérimentation linguistique et politique. Enfin, et ce point nous intéressera particulièrement, car l’anarchisme entretient un rapport spécifique au discours. Celui-ci est pensé comme un espace de pouvoir, mais également comme une pratique. 

Cette vision du discours et de la langue comme pratique/pouvoir n’est pas sans rappeler la rhétorique. C’est cette dernière qui permettra ainsi de saisir la critique du genre comme critique du pouvoir en discours.

Tags: atilf

 Infos