Défiler vers le haut

[Journée d'étude ELFIE] Eléonore de Beaumont : Le langage inclusif en classe de FLE, un outil à la frontière entre le safe space et la conscientisation

Dec. 9, 2022
Duration: 00:40:24
Number of views 48
Addition in a playlist 0
Number of favorites 0

Eléonore de Beaumont, Université de Lorraine, ATILF, équipe DDLS/Crapel.

Le langage inclusif en classe de FLE, un outil à la frontière entre le safe space et la conscientisation

Les recherches en linguistique ont depuis longtemps montré que le fonctionnement du genre grammatical en français, hypergrammaticalisé, asymétrique et binaire, dans ses relations avec la dénomination de la personne, crée à la fois une « invisibilisation linguistique des femmes » (Houdebine-Gravaud, 1999 : 31), ou plutôt de tous les référents linguistiques qui ne sont pas des hommes, mais aussi un « diktat binaire du genre » (Perry, 2017 : 31), obligeant les locuteurices à se situer sur les deux pôles normatifs du genre, le masculin et le féminin.

Dans le contexte de l’enseignement du français langue étrangère (FLE), le genre grammatical devient un enjeu didactique. Cela est particulièrement saillant sur mon terrain de recherche, l’enseignement du FLE à un public turcophone, puisque la langue turque ne possède pas de genre grammatical. Cette difference importante entre le français et le turc crée un espace qui permet de soulever des enjeux essentiels pour les pédagogies féministes en didactique des langues-cultures : l’enseignement de règles perçues comme sexistes, le risque de mégenrage des personnes trans, ou encore l’impossibilité de dire l’identité de personnes non-binaires. Face à ces difficultés, que peuvent apporter les différents procédés du langage inclusif (Rosier et Rabatel, 2019 ; Viennot, 2018) à l’enseignement-apprentissage du FLE ? Le langage inclusif peut-il participer à la construction de la classe de FLE comme un espace safe (Toynton, 2006), ou en tout cas davantage safe ?

En m’appuyant à la fois sur des entretiens et focus groups menés avec 39 apprenant·es de l’Université Galatasaray (Istanbul, Turquie) et sur une recherche collaborative visant à expérimenter des pratiques pédagogiques plus inclusives, menée avec 12 enseignant·es de la même université, en 2021 et 2022, il s’agira d’analyser le langage inclusif comme un outil qui invite à s’interroger sur les approches féministes de l’enseignement du FLE. Je montrerai que le langage inclusif est d’abord un outil qui a été perçu, par les apprenant·es et enseignant·es de mon enquête, comme participant à construire la classe de FLE comme safe space, touchant aux enjeux de la représentation des minorités de genre dans les discours, mais aussi de mégenrage des personnes trans et non-binaires. Mais, consciente que la littérature dans le domaine des pédagogies féministes a depuis longtemps montré les limites de la notion de safe space (Ludlow, 2004), en particulier dans le contexte universitaire (Barrett, 2010), je tâcherai de montrer que le langage inclusif peut aussi être un outil de conscientisation, porteur de réflexions sur les normes linguistiques et sociales, de prise de conscience de nos biais sexistes, voire d’expérimentations d’une posture enseignante moins surplombante.

 

Biographie

Éléonore de Beaumont est doctorante en sciences du langage, membre de l’équipe de recherche en didactique des langues et sociolinguistiques de l’ATILF et du collectif GIFLEX, qui travaille sur les approches féministes de l’enseignement-apprentissage des langues-cultures. Sa thèse porte sur l’enseignement du genre grammatical à un public turcophone, dont la langue première n’a pas de genre, dans le cadre du FLE (Français Langue Étrangère). Elle travaille notamment sur les possibilités de l’enseignement d’un langage plus inclusif en classe de FLE et sur ses conséquences en matière de représentations sociolinguistiques des apprenant·es.

Tags: asymetrique atilf barrett binaire conscientisation fle galatasaray houdebine-gravaud hypergrammaticalise istanbul le langage inclusif perry rosier et rabatel safe space space safe toynton turquie viennot

 Infos